1 rue du Dr Laënnec 29370 Elliant
|
Téléphone
Roz Hand'Du 29

Nationale 2 / Mathieu Bourbigot : "Colombes est un très bon test pour continuer à grandir"

Auteure d'un très bon début de saison en étant toujours invaincue, l'équipe nationale féminine sort d'une semaine de repos. Mathieu Bourbigot se confie au début d'une nouvelle semaine de préparation qui verra ses joueuses affronter dimanche à Concarneau l'équipe de Colombes.
 
Un début de saison réussi pour les filles, êtes-tu surpris de votre acclimatation rapide du niveau N2 ?
Un peu surpris oui, ce n'est jamais facile de savoir comment une équipe réagit une division au dessus.
 
D'ailleurs qu'est-ce que tu penses de ce niveau par rapport à la N3 de l'année dernière ?
Le niveau est à peu prêt le même que l'année dernière, il n'y pas d'équipe vraiment faible par rapport à la N3, c'est la seule différence, il y a peu d'écart entre toutes les équipes.
 
Quatre succès en ayant dominé les débats dans chaque match, l'équipe en a encore sous le pied ? Est-elle plus forte que l'année dernière avec les retours et recrues ?
Je pense que cette année l'équipe est plus forte car les jeunes on pris de la maturité, l'effectif est plus stable que l'année dernière pour l'instant, en espérant que ça ne change pas et l'arrivée des joueuses extérieures nous apporte de meilleures rotations sur l'effectif.
 
Les joueuses ont pu souffler la semaine dernière, les organismes en ont besoin au vu de l'impact physique de ce championnat ?
On a choisi de faire une pause la semaine dernière car on pense que le groupe avait besoin de souffler, pas que physiquement mais aussi mentalement. Elles ont besoin du temps sans handball, c'est prenant en contrainte de temps et d'organisation pour les filles et elles peuvent en avoir marre de me voir, une petite pause ça ne fait pas de mal.
 
Au vu du début de saison, et même s'il ne faut pas s'enflammer, le maintien est en bonne voie si vous continuez sur cette dynamique ?
Par rapport aux résultats c'est sûr que l'optique du maintien est en bonne voie mais il faut continuer à travailler car on peut beaucoup mieux faire en attaque placée, mais c'est en bonne voie. 
 
La réception de Colombes va vous permettre d'affronter une autre équipe parisienne, ces équipes jouent-elles différemment des équipes bretonnes ou normandes ?
C'est vrai que les équipes parisiennes jouent beaucoup sur le rapport de force et pour l'instant ça nous a bien réussi. Attention tout de même, on joue une équipe qui a peut-être perdu son premier match (à Rouen 32-21) mais qui depuis s'est bien rattrapée (trois victoires). Le match de dimanche sera un très bon test pour continuer à grandir, on est à domicile donc on se doit de l'emporter.
 
Comment se passe l'acclimatation aux différentes salles à "domicile" pour les joueuses, cela ne doit pas être facile de changer régulièrement ?
Sur l'organisation par rapport aux salles je trouve que ça se passe plutôt bien, après c'est sûr que c'est du stress et de l'énergie dépensés, on fait en sorte que les filles le ressentent le moins possible, la dynamique de victoires du début de saison facilite notre acclimatation.
 

Julien Peroz : "C'est collectivement que l'on gagnera, avec le savoir-faire de chacun"

Les seniors garçons sont en proie à de grosses difficultés en ce début de saison (aucune victoire récoltée pour les seniors masculins depuis le début de saison), nous sommes allés à la rencontre de l'entraîneur Julien Peroz afin qu'il nous fasse un point sur ces débuts compliqués pour ses joueurs.
 
Tu as remplacé Christophe Grall à l'intersaison, tu étais entraîneur adjoint la saison dernière, est-ce que c'était une logique de reprendre le groupe cette saison ? 
Pour le groupe c'est une stabilité et un travail dans la continuité de ce qui a été mis en place l'année dernière, les prémices d'un groupe.
Nicolas Cosquéric m'épaule pour l'équipe réserve 2 et Gilles Daheron pour l'équipe 3.

L'équipe fanion s'est maintenue en régional, l'équipe 2 et 3 sont grimpées d'un échelon, cela montre que le travail de la saison dernière a porté ses fruits ? 
L'objectif était que l'équipe 2 monte, objectif atteint, à nous de le concrétiser avec le maintien de toutes les équipes cette saison.

Le début d'année est très compliqué pour les trois équipes, à quoi est-ce dû ? 
Un groupe qui doit apprendre à jouer ensemble avec l'arrivée de nouveaux joueurs et l'arrêt de joueurs cadres, pourtant c'est un groupe seniors très convivial maintenant la convivialité doit rimer avec résultats sportifs.
 
Quel est le déclic à trouver pour re-goûter aux victoires ? 
Avoir confiance en soi, plus de rigueur et de lucidité dans les moments clés du match, ça passe aussi par de la présence et de la rigueur aux entraînements.

Ils doivent prendre conscience que c'est collectivement que l'on gagnera avec le savoir-faire individuel de chacun.

Le maintien au niveau régional est important pour les années à venir et pour les jeunes du club ? 
Tout à fait, il est essentiel de proposer dès leur arrivée en senior un niveau régional même si le palier sénior / - 18 ans  est différent, certains jeunes intègrent les entraînements petit à petit.

Les semaines de repos vont vous permettre de travailler encore plus pour repartir de plus belle ? 
Si tout le monde s'investit, il n'y a pas de raisons que la mayonnaise ne prenne pas.


Quel est votre programme pour la reprise à l'issue de cette trêve ? 
Travailler sérieusement aux entraînements pour concrétiser le mieux en victoires.

Ne rien lâcher, ça va payer.

 
Nous souhaitons bon courage à tous les seniors garçons du club, ils vont relevés la tête.